Yeho (Français)

À ne pas confondre avec Yahoo.

Illustration du paresseux portoricain (Acratocnus odontrigonus), représenté sans la longue queue caractéristique des paresseux terrestres, par le Musée américain dhistoire naturelle.

Le yeho (Aja-Gbe ou Kambari: « diable » [1]) est un cryptid signalé de plusieurs îles des Caraïbes, y compris Cuba, les Bahamas, Hispaniola, Trinidad et Porto Rico, et spécifiquement de Fresh Creek sur lîle dAndros et de Long Island, tous deux aux Bahamas. [1] Ils sont décrits de manière variable comme étant de la taille dun singe à un ours et poilus, avec de dangereuses griffes ressemblant à des ours et des pieds tournés vers larrière. Selon divers auteurs, ils marchent debout et peuvent se reproduire avec des femmes humaines, [2] vivent dans les bois et crient « yeho! », Ou vivent dans des grottes et ne sortent que la nuit.

George Eberhart suggère quils représentent les gorilles des plaines dont on se souvient dans la mémoire populaire des Bahamiens dorigine esclave africaine. Dale A. Drinnon, notant que les primates nont pas de griffes, suggère quils survivent aux paresseux terrestres des Antilles, qui étaient plus petits que les paresseux terrestres du continent et auraient survécu jusquà lère coloniale: selon les mammifères du monde de Walker des os ont été découverts dans des middens européens aux côtés de ceux de porcs domestiques introduits. [3]

Be the first to reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *